Uncategorized

Charles, rédacteur de brousse | Création

Perfectionner chaque détail

Les projets roulent tellement chez Lubie qu’il me semble que cela fait bien plus qu’une semaine depuis la publication de mon dernier compte rendu. Ces derniers jours, mon équipe et moi nous sommes séparés de nos ordinateurs quelques instants, le temps d’un shooting en lien avec le projet secret dont je vous parle depuis un petit moment déjà. Curieux ? Laissez-moi vous en dire un peu plus… Mais pas trop, quand même !

Dans les catacombes

Secret bien gardé de la vie chez Lubie, le sous-sol de l’agence s’apparente plus souvent à une fourmilière qu’au tombeau de Toutânkhamon: il s’anime sans cesse. En plus d’une salle à manger, d’une salle de jam musical, d’un mini-gym et d’un salon où se disputent des courses de Mario Kart 8 très relevées, il comporte une section « studio » utilisée pour façonner une foule de projets. C’est dans ce havre de création que j’ai accompagné quelques collègues pour la captation d’images pas piquées des vers.

Si j’avais été inspiré par leur expertise en conception auparavant, j’ai alors pu constater les talents d’artisan de mes semblables. En troquant l’écran, le clavier et la souris pour la caméra, les ciseaux et la bonne vieille colle en bâton, ils m’ont impressionné par l’attention qu’ils portent au détail et la vision qu’ils ajoutent aux différents plans. J’ai donc appris qu’avec le bon éclairage et le bon angle, deux feuilles cartonnées bleues peuvent créer la parfaite illusion d’horizon dans l’océan. J’ai aussi découvert des usages insoupçonnés pour un manteau léopard et des feux de Bengale, entre autres choses… Comme quoi, en création, il ne faut jamais sous-estimer l’apport de ce qui nous entoure !

Un travail de moine du numérique

Et où certains excellent dans le maniement de la caméra, d’autres se spécialisent dans la manipulation des images qui en sortent. Il fut tout aussi captivant pour moi de voir comment les spécialistes du montage traitent les images que nous avons travaillé à produire. Pour rendre le produit final parfait, ils peuvent passer plusieurs heures à travailler les détails d’une scène de quelques secondes, plan par plan, image par image. (C’est d’autant plus intéressant pour moi d’en apprendre sur leurs techniques, étant délégué vidéo pour l’Université de Sherbrooke aux 22e Jeux de la communication !) Ils sont également doués pour comprendre la vision du reste de l’équipe et l’amener à un niveau supérieur. La vidéo qu’ils sont présentement en train de finaliser devrait vous en mettre plein la vue; on a hâte de vous la présenter !